ANR MANA

 

Des modèles numériques pour une meilleure gestion des lagons perlicoles

 

Le projet MANA devra contribuer à une meilleure gestion de l’activité perlicole des atolls et iles de Polynésie française et des Iles Cook.

La perliculture concerne une quarantaine d’atolls et iles de l’océan Pacifique Central. La gestion de leurs lagons demande de constants ajustements quant à la donnée biologique disponible (e.g., stocks d’huitres perlières Pinctada margaritifera, collectage des naissains, capacité trophique des lagons), à la prise de décision sur l’occupation des lagons (e.g., gestion des concessions maritimes perlicoles, activités conflictuelles dans les lagons) et aux risques ou aléas naturels présents ou futurs encourus (e.g., mortalités, événements climatiques).

En conséquence, les outils à mettre en place devront aider les gestionnaires pour l’ensemble de ces aspects, et sur un maximum de lagons représentatifs. Les outils que MANA devra implanter chez les partenaires gestionnaires concernent la prédiction du collectage de naissains en fonction de différents scénarios climatiques et démographiques, la gestion du stock d’huitres perlières (sauvage et en élevage), et enfin la gestion de l’espace lagonaire occupé par diverses activités.

L’originalité et la force du projet est de reposer sur l’usage d'information spatiale fournie par des modèles hydrodynamiques et biogéochimiques des lagons, qui ont été développés et validés depuis une dizaine d’années pour des lagons fermés à semi-ouverts, mais pas encore pour des lagons ouverts.